Vous êtes marocain et vous ne connaissez pas l’origine de notre magnifique héritage architectural ? Aucun problème,  nous sommes là pour vous guider !

Avant de commencer il est important de noter qu’il n’existe pas beaucoup de différences entre les anciennes maisons des villes comme Meknès, Rabat, Fès, Marrakech, Tanger et Tétouan. Pour cette raison nous allons plutôt nous pencher sur les maison “Fassi” de la ville de Fès – Capital historique du Maroc et grande ville médiévale connue mondialement – ses anciennes habitations comptant parmi les plus belles maisons marocaines.

 

Petit retour dans le temps :

  • 789 – 923 : Dynastie Idrisside : Première apparition des architectures Fassi.
  • 1248 – 1465 : Dynastie Mérinide : L’architecture Fassi se développe considérablement au Maroc.
  • 1669 – Aujourd’hui : Dynastie Alaouite : L’architecture Fassi connaît une grande notoriété et se répand dans plusieurs villes Marocaines.

Credits: Shutterstock

Concernant l’Architecture :

La maison Fassi (Riad) s’ouvre sur un corridor rectangulaire appeler Stwan, menant au Sufli, terme qui représente le sous sol de la maison. Ce dernier contient un espace vaste que les marocains appellent Wustadar, en d’autre terme cela représente la cour du riad. Cette cour est généralement ornée du fameux Zelij (mosaïque colorés, en terre cuite), et est de plus embellie par une fontaine au centre de la pièce. Tout autour de cette cour se trouvent les nombreuses chambres et salons réservés aux habitants de la maison ainsi qu’aux invités.

Credits: Shutterstock

La plus grande chambre est un salon, qui est généralement réservé aux invités durant les occasions comme l’Aid  ou autres. La plus petite chambre du riad, qu’on appel Ibertal, a plusieurs fonctions, cette pièce n’as pas de porte, elle reste donc toujours ouverte, toutefois elle occupe une place importante dans la maison. Elle est utilisée par les femmes de la maison : elles se rassemblent durant les occasions comme le 27ème jours du Ramadan, ou lors d’un mariage pour se décorer les mains de motifs au Hennés. Elle peut être également utilisée comme salle de prière, salle à manger, ou pour étudier, écrire et avoir un peu de tranquillité…

Cette pièce est particulièrement appréciée pour son design d’intérieur qui reflète le style des nouveaux salons marocains d’aujourd’hui chez certaines familles (surtout Fassi et Meknassi) , son plafond est habituellement recouvert de bois, sculptés et peint, ainsi que  ses murs ornés de zelij aux couleurs vert, jaune, blanc et bleu, caractérisant l’architecture berbère et arabo-andalouse.

Les pièces à côté de l’Ibertal sont : la Cuisine “Kuzina” et “algurna” un espace conçue pour abattre vaches, poulets, ou moutons durant les occasions religieuse comme l’Aid el Kibir.

Les autres pièces du Sufli comprennent également des toilettes et un “Hamam”, le bain Maure typiquement marocain connu pour le gommage corporel.

Credits: Shutterstock

L’accès à l’étage du dessus connu sous le nom de L’fouqi, se fait par l’intermédiaire d’un escalier étroit qui mène vers les différentes chambres de L’Fouqi. Certains Riads peuvent être plus grand que d’autre et contenir un deuxième étage.

L’Fouqi comprend la chambre à coucher principale des parents, souvent recouverte de rideaux de soie et de tissues brodés. D’autres chambres à coucher se trouvent également à proximité, à l’instar d’autres réservées pour stocker en cas de nécessité, des meubles précieux tels que des plateaux en laiton ou des aliments tels que le blé, l’orge, les raisins secs, les amandes, les olives, l’huile d’olive, les dattes, le miel, le Khlii (viande séchée) et les légumineuses.

Les chambres du Fouqi sont reliées par un corridor circulaire fait de bois à motifs appelé Lmedwez ou enbah, qui donne sur le Soufli et la Fontaine du dessous.

Le dernier étage du dessus est appelé L’menzeh, contenant une pièce entourée de fenêtres qui permettent d’avoir une vue panoramique sur la ville, ses jardins, les routes…

Pour finir le toit est appelé Stiha, (endroit  ou les femmes marocaines faisaient la lessive), ainsi le point le plus haut du Riad.

Credits: Shutterstock

Fès est l’une des villes les plus anciennes dont l’architecture a accordé une attention particulière à l’environnement. Tout d’abord, la ville est construite sur les rivières, ce qui permet une connexion facile au réseau d’assainissement. Deuxièmement, la profusion d’eau à Fès a contribué à la propagation de nombreux espaces verts à la fois dans la ville et à l’intérieur des maisons.

En fait, il n’y a guère d’ancienne maison Fassi sans arbres comme l’oranger, le citronnier, les vignes ,les baies ou le tilleul. Sans oublier sa grande variété de roses et autres fleurs qui fournissent une odeur parfumée et rafraîchissante, surtout au printemps. En outre, le peuple Fassi a bénéficié de l’abondance des sources de Fès pour installer de belles fontaines au milieu de leurs cours. Ces fontaines permettent non seulement de maximiser la beauté de la maison, mais elles peuvent également être utilisées par des enfants pour nager et se rafraîchir.

 

Nous espérons que ce court article vous a donné envie d’en savoir plus sur l’architecture des Riads, qui mérite de plus amples recherches afin de mieux apprécier toute sa grandeur !

Et bien entendu n’oubliez pas de visiter nos différents biens d’exceptions à la vente et à la location sur notre site Jumia House Maroc !

 

L’Equipe Jumia House

 

 

ABOUT THE AUTHOR

Jumia House PR

Contactez-nous